#MALI - Chef de mission intérim – Bamako - MALI - Handicap International - DAU, Bamako

PRESENTATION DE HANDICAP INTERNATIONAL
Handicap International est une organisation de solidarité internationale indépendante et impartiale, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes. Œuvrant aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables, elle agit et témoigne, pour répondre à leurs besoins essentiels, pour améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.
Handicap International est une association à but non lucratif, sans affiliation politique ou confessionnelle.

Handicap International est composée de 3 directions opérationnelles :
  • La Direction de l’Action d’Urgence (DAU)
  • La Direction d’Action contre les Mines (DAM)
  • La Direction d’Action du Développement
Sous le pilotage de la Direction de l’Action d’Urgence, l’organisation s’engage à répondre à ces problématiques :
  • Moyens d’existence d’urgence : distribution de kits d’articles ménagers essentiels (NFI) et/ou programmes de transferts monétaires
  • Gestion et distribution de l’aide humanitaire (plateforme logistique): transport, stockage, post-acheminement de matériels de première nécessité ou de vivres ;
  • Gestion de camps (Assistance aux réfugiés et aux déplacés, mise en place d’abris temporaires) et organisation du rapatriement volontaire de ces personnes ;
  • Eau, Hygiène et assainissement : accès à l’eau potable (captage - traitement - stockage – distribution), à l’assainissement (construction de latrines, gestion des déchets..) et promotion à l’hygiène (lutte contre les vecteurs de transmission, sensibilisation aux bonnes pratiques, distribution de kit d’hygiène)
  • Habitat et Construction communautaire : Abris d’urgence, construction/réhabilitation d’abris temporaires individuels et d’infrastructures communautaires accessibles ;
  • Réadaptation physique et fonctionnelle (rééducation, fourniture d’aides techniques, appareillage (orthèses et prothèses)…)
  • Soutien psychosocial (entretiens individuels, groupes de discussion/de parole, groupes à médiation thérapeutique...)
  • Inclusion et accessibilité (plaidoyer et actions directes) pour une meilleure prise en charge des personnes exclues des services, et en particulier des personnes handicapées/personnes blessées, dans l’assistance humanitaire
Directement rattaché(e) à la Direction de l’Action d’Urgence de Handicap International France, l’expatrié(e) sera mandaté(e) pour la mission suivante :

CONTEXTE DE LA MISSION
Suite à la chute du Président Kadhafi en Libye un ensemble d’hommes armés sont retournés dans leur pays d’origine (Mali, Mauritanie, Niger…) en emportant avec eux des armes, des munitions et des véhicules. Cet afflux d’homme armés au nord du Mali a ravivé un ensemble de tensions nationales et pro-indépendantiste au nord du Mali. Profitant d’un coup d’état à Bamako le 22 mars 2012, les pro-indépendantistes (le MNLA en lien avec des groupes islamiques) ont profité de cette occasion pour occuper les grandes villes dans la moitié nord du pays. Au Nord, divers groupes armés, actifs depuis janvier 2012, ont avaient le contrôle des principales villes: Kidal, Gao et Tombouctou.

Les différents combats et la mise en place de la charia dans ces zones du mali ont engendré un ensemble de mouvements de population en interne et un afflux de réfugiés dans les pays limitrophes (essentiellement Burkina Faso, Mauritanie et Niger). Les combats dans le nord du Mali ont contraint près de trois cent mille personnes à quitter la zone et à chercher refuge soit à l'intérieur du Mali, soit dans les pays voisins.

Les déplacés internes ont été, pour la plupart, hébergés et accueillis par des familles hôtes déjà en situation de vulnérabilité et de précarité notamment liée à la sècheresse de 2012 qui a frappé toute la région du Sahel. Les populations restées au Nord ont subi une très forte restriction de liberté avec l’application de la Charia, diverses exactions envers les civils, l’effondrement des systèmes éducatifs, de santé, et souffrent de l’absence de services de l’Etat dans tous les domaines.

La situation militaire a pris une nouvelle dimension le 10 janvier 2013 avec la prise de la ville de Konna par les groupes islamistes, déclenchant l’intervention de la France et le déploiement simultané de la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA).

Aujourd’hui, si les principales villes du nord sont sous contrôle de l’armée malienne soutenue par l’armée française et la MISMA, la situation reste très précaire et instable. Les combats perdurent sur certaines villes secondaires et les groupes islamistes ont adopté une logique de guérilla.

Les conséquences humanitaires de la situation qui prévaut depuis le début de l’année 2013 sont importantes. Des mouvements de population de plusieurs types peuvent être constatés et/ ou anticipés :
  • Persistance de déplacements Nord-Sud
  • Déplacements de populations pendulaires à proximité des lieux d'habitation : (suite à des embuscades, attaques ciblées) provoquant la panique des populations,
  • Mouvement de retours des personnes déplacées et réfugiées dans leurs lieux d’origine entraînant des vulnérabilités très fortes, des tensions intra-communautaires importantes avec les populations n’ayant pas quitté la zone, et d’une façon générale, une pression sur ces zones pendant la phase de réinstallation.
  • Déplacements préventifs des populations Touaregs craignant des représailles.
HI au Mali :
Handicap International est présent au Mali depuis 20 ans principalement sur des activités de développement dans le sud et le nord du pays (dont la région de Tombouctou) : promotion des droits des personnes handicapées, renforcement de la société civile, accès à l'éducation pour les enfants handicapés, insertion professionnelle des personnes handicapées, détection et prise en charge des déficiences chez les enfants, etc.

Présent dans la région de Tombouctou depuis 15 ans, HI a maintenu son assistance aux populations vulnérables malgré l’insécurité qui perdure dans la région ces derniers mois. Depuis juin 2012, HI met en place des opérations humanitaires auprès des populations du Nord, précisément à Tombouctou et dans quatre communes du cercle de Gourma Rharous : distributions d'aide alimentaire pour l'ensemble de la population d'une part et d'intrants agricoles pour les agriculteurs exploitants de petites surfaces d'autre part en collaboration avec le PAM et la FAO ; distributions de kits hygiène destinés à aider la population à prévenir les maladies transmissibles par l'eau (en particulier le choléra), avec le soutien de l’UNICEF. Dans la région de Mopti, HI a démarré des opérations en faveur des populations déplacées depuis le mois de septembre 2012 au travers d’une intervention d’accompagnement psycho-social.

En janvier, HI a déployé sur le terrain une équipe urgentiste de la Direction de l’Action d’Urgence pour développer la réponse d’urgence aux besoins des populations affectées par la crise, via un projet d’intervention sur les régions de Mopti et de Tombouctou, dont le démarrage est prévu début mars. La coordination entre les différentes directions d’action de Handicap International est un enjeu pour la bonne conduite d’une réponse humanitaire cohérente et efficace, de l’urgence jusqu’au développement.

OBJECTIF DE LA MISSION
La mission a lancé une intervention d’urgence en février, qui se décline en deux problématiques humanitaires et zones géographiques distinctes. Le projet se divise donc en deux résultats qui sont indépendants l’un de l’autre, chacun géré par un chef de projet dédié.
Le projet a pour objectif principal l’amélioration de l’accès aux services de base et de la capacité de résilience des personnes vulnérables affectées par la crise Malienne. Il vise à assurer une réponse rapide aux besoins immédiats, de base et spécifiques, des populations vulnérables affectées par la crise.

Le premier résultat correspond à la mise en place d’un volet DVFP (relais vulnérabilité – handicap) dans le cercle de Mopti, dans la région de Mopti. Ce mécanisme vise à identifier et évaluer les besoins des personnes les plus vulnérables n’ayant pas accès aux services de base et de leur apporter des réponses adaptées. Parmi ces réponses, le référencement vers les structures existantes sera favorisé. Des réponses directes pourront être apportées par les équipes HI, notamment la réadaptation d’urgence, des distributions d’aides techniques, un support psychosocial, etc.

Les défis liés à ce résultat seront le suivi effectif des référencements externes et la mise en place des activités psychosociales, ainsi que le suivi de l’évolution de la situation humanitaire. Ces activités devront permettre à HI, à plus long terme d’envisager des activités de cohésion sociale dans les zones de retour.

Le résultat 2 vise à apporter une réponse de base et inclusive aux ménages affectés par la crise dans les zones touchées directement par le conflit afin d’améliorer leur accès aux services essentiels. Ces activités prendront place dans la région de Tombouctou, plus spécifiquement dans les cercles de Tombouctou et de Rharous. Les activités principales seront la distribution de NFI, la réhabilitation de points d’eau et le soutien des ménages à la réhabilitation de leur habitat.

Le plus important défi lié à ce résultat est la gestion à distance. Le manque de connaissance et de visibilité sur ces zones nous obligent à envisager la plus grande souplesse pour la mise en œuvre des activités afin de s’adapter au mieux aux réalités rencontrées sur le terrain.
L’instabilité sécuritaire de ces zones est un facteur qui aura aussi un impact important dans la mise en œuvre.

Le chef de mission sera en charge de la bonne conduite de la mission de la Direction de l’Action d’Urgence de HI et de la pertinence des actions menées, avec une attention particulière sur la sécurité, le suivi de l’évolution de la situation humanitaire et l’adaptation des réponses d’urgence, mais également du pilotage de l’équipe projet DO terrain, et de garantir la bonne coordination inter-directions au sein de HI.

PRINCIPALES RESPONSABILITES DE L’EXPATRIE

Le CdM sera responsable de :
  • Programmes : Il coordonne les équipes et s’assure de la bonne mise en œuvre des programmes sur la mission, il suit les besoins et propose de nouvelles interventions et pistes de développement pour la mission.
  • Ressources Humaines : Il est responsable des expatriés sur la mission et s’assure des conditions et de la bonne exécution de leur mission. Il est responsable de l’équipe nationale.
  • Supervision logistique, administratif, humaine et financière: Il s’assure que la mission respecte les procédures et formats internes et sont en adéquation avec les règles Bailleurs.
  • Représentation : Il représente l’association auprès des partenaires, bailleurs et des différentes autorités.
  • Relation avec le siège : Il assure la bonne circulation des informations entre le siège et le terrain et s’assure du respect des échéances
PRINCIPALES ACTIVITES DU POSTE
Gestion de la sécurité des biens et des personnes en lien avec le Référent Sécurité :
  • Vérifier que les procédures et formats de Gestion sécurité sont en place et à jour sur la mission
  • En charge de valider et updater les documents de sécurité de la mission
  • S’assurer que chaque employé (expatriés et nationaux) maîtrise et applique les règles de sécurité en vigueur chez Handicap International
  • Assurer ou superviser la collecte d’informations sécurité, leur analyse et la diffusion des alertes ou informations importantes (vers le siège et terrain)
Suivi de la mise en œuvre des programmes et soumission de nouvelles interventions :
  • Coordonner la réalisation optimale des programmes (atteinte des objectifs, suivi des indicateurs, respect des calendriers d’activité, suivi budgétaire, reporting contractuel,…),
  • Mettre en place ou animer les systèmes de coordination (réunions interservices, rapports…)
  • Mettre en place et suivre les plans d’actions par départements.
  • Assurer une veille des contextes humanitaires et politiques dans le pays et la sous-région, en vue d’assurer la pertinence des interventions et de proposer de nouvelles réponses
Supervision et encadrement des équipes de la mission :
  • Superviser l’ensemble des équipes nationales et internationales sur la mission,
  • Valider l’organigramme des différents services et de la mission
  • Briefer chaque nouveau membre du personnel à son arrivée sur le contexte, les programmes, la stratégie, les règles de sécurité, les procédures…
  • Superviser le recrutement de l’équipe nationale.
  • Définir les objectifs de chaque expatrié en début de mission et les suivre régulièrement en cours et fin
  • Suivre l’état de stress des équipes et valider les congés de l’ensemble du staff expatrié
  • Assurer la résolution des conflits (personnels et professionnels) au sein de l’équipe et en informer votre manageur;
  • Garantir l’image de l’ONG dans le pays en veillant au comportement adéquat du personnel
Supervision des secteurs logistique et administratif de la mission :
  • Dans le respect des règles internes, valider les achats locaux en suivant les procédures bailleurs
  • Garantir le respect des procédures logistiques
  • Garantir le respect des procédures administratives (finance, RH…)
  • Superviser les suivis budgétaires des projets et assurer leur partage avec les différents secteurs (logistique, responsables programmes et techniques)
Représentation :
  • Gérer les contacts éventuels avec la presse, et la communication locale en général
  • Représenter Handicap International auprès des partenaires, des ONG, Organisations Internationales et autorités locales
  • Participer aux principales réunions de coordination (hebdomadaire : Coordination OCHA ; bimensuelle : Chefs de Mission ; mensuelle : Cluster Logistique, Protection…)
  • Participer aux réunions extraordinaires à Kinshasa (Ambassade, Bailleurs, coordination nationale des ONGs…)
  • Participer au développement de la mission en nouant des contacts avec les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux, suivre leur positionnement stratégique (domaines d’intervention, politiques et modalités de financement…),
Coordination interne:
  • Responsable de la coordination avec la Direction du développement et la Direction de l’Action contre les Mines, ainsi que du portage de la différenciation opérationnelle en interne et vers les partenaires extérieurs.
Assurer les relations avec le siège :
  • Être le principal lien entre le siège et la mission,
  • Assurer un reporting (écrit et/ou oral) régulier auprès du Responsable des Programmes selon la fréquence pré déterminée
  • Envoyer les rapports au siège en respectant les délais de validation (sitrep, rapport d’incident) et échéances contractuelles externes (rapport de projets),
PROFIL RECHERCHE
Formation et Expérience :
  • Formation généraliste (Master Humanitaire, formation gestion de projet)
  • Quatre ans minimum d’expérience à un poste d’encadrement de mission humanitaire
  • Expérience des missions d’urgence indispensable
  • Expériences confirmées en management d’équipe (> 5pers.)
  • Expérience de gestion à distance
Compétences :
Langues et informatique
  • Maîtrise totale de l’environnement Windows et de MS Office
  • Maîtrise du français et de l’anglais obligatoireQualités humaines
  • Sens des priorités et des responsabilités, forte capacité organisationnelle
  • Capacité à travailler sous pression et dans un contexte d’insécurité
  • Grande capacité d’analyse
  • Autonome et sens du travail en équipe,
  • Motivation sincère pour l’engagement humanitaire
  • Sens de l’humour, sens de la diplomatie et de la négociation
  • Mature, sérieux (se), rigoureux (se)
CONDITIONS PARTICULIERES
Dans le cadre de la prise de congés du Chef de Mission en poste, nous recherchons un chef de mission pouvant assurer l’intérim pendant cette période de 6 semaines (passations comprises)

Période de congé du CdM en poste du 15/07/2014 au 31/08/2014

CONDITIONS DU POSTE
Logement : Basé à Bamako
Logement en collectivité pris en charge par Handicap International

Santé : Couverture médicale (CFE + mutuelle) + assurance rapatriement

Statut : Salarié : à partir de 2500€ brut + indemnité d’expatriation de 457 euros nets mensuels

How to apply:
contact : Jeanne VOGT
Pour postuler merci de suivre le lien suivant : HERE

loading...
Donasi
Loading...